Pétrone et les polémistes anti-libertins

D’après le père jésuite François Garasse, auteur du traité anti-libertins La doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps (1623-1624), le libertin peut être individué à partir de ses lectures. En effet, la bibliothèque idéale du libertin se compose, écrit Garasse, de trois rangs: au premier, on trouve les livres de Pietro Pomponazzi (le Pomponace) et Machiavel; au deuxième, Girolamo Cardano (Cardan), Pierre Charron et Giulio Cesare Vanini, alors que sur le troisième on voit des ouvrages d’ “horrible impudicité” , tels que les Priapées, les poèmes de Martial et le Satyricon de Pétrone (Garasse 1623-1624: 1016).

Continuer la lecture de « Pétrone et les polémistes anti-libertins »