Le Satyricon, un roman à clé?

Vers 1570 ‘le cercle de Leyde’ gravitant autour du célèbre philologue Scaliger redécouvre Pétrone, en publiant, en outre les excerpta longiora.

C’est le même Scaliger qui suggère l’identification entre le Pétrone auteur du Satyricon et le Pétrone (27 ? – 66) décrit par l’historien romain Tacite dans les Annales et reconnu comme ‘arbitre du bon goût’ (arbiter elegantiae) de la cour néronienne. L’expression arbiter elegantiae employée par Tacite paraît en effet particulièrement significative, parce que dans l’en-tête de plusieurs anciens manuscrits du Satyricon l’auteur est justement indiqué comme ‘Petronius Arbiter’.

Continuer la lecture de « Le Satyricon, un roman à clé? »