Description du manuscrit italien et ses contenus

Le manuscrit qui nous transmet la traduction italienne appartient aujourd’hui à la Biblioteca Angelica de Rome, où il est enregistré comme cote ‘ms lat 2061’. Pour simplicité, j’ai décidé de l’appeler Ang.

Rome, Biblioteca Angelica
Continuer la lecture de « Description du manuscrit italien et ses contenus »

Une traduction française anonyme (1687)

Frontispice de la traduction anonyme Pétrone traduction nouvelle, première édition (1687).
La mention d’imprimerie ‘A Cologne, Chez Pierre Marteau’ est imaginaire. Le pseudonyme Pierre Marteau a été utilisé aux XVIIe et XVIIIe siècles par différents imprimeurs français, hollandais et allemands pour éviter la censure.
BnF, Arsenal, cote: 8-BL-32760.

Cette traduction, qui exclut le fragment de Trau et le long poème sur la guerre civile, a été réimprimée en 1689, chez François Ducoin, Anvers (?). Elle est extrêmement rare. D’après Antoine Périgaud, savant du XIXe siècle, l’auteur pourrait être Marc Antoine Chalvet, avocat et assesseur de Marseille en 1676 et 1688.

Citer ce billet “Une traduction française anonyme (1687)”, par Corinna Onelli. Publié sur https://satyricon17.hypotheses.org/, le 16/10/2018.