Description du manuscrit italien et ses contenus

Le manuscrit qui nous transmet la traduction italienne appartient aujourd’hui à la Biblioteca Angelica de Rome, où il est enregistré comme cote ‘ms lat 2061’. Pour simplicité, j’ai décidé de l’appeler Ang.

Rome, Biblioteca Angelica

Ang est un manuscrit en volume. Datable à la fin du XVIIe siècle, Ang mesure 210 mm de haut sur 137 mm de large. Il est composé de 114 feuillets en papier (= 228 pages).

Du point de vue matériel, il s’agit d’un objet relativement pauvre, avec une simple reliure en parchemin souple. Sur la couverture (plat postérieur) on entrevoie des notes se référant à des quantitatifs de farine (?), orgue et fèves.

Ang, plat posterieur (détail).
On lit clairement: ‘fave (= fèves) Orzo (=orgue)’. Plus difficile la lecture de la première ligne: ? farina.

Ang appartenait autrefois au philologue et lexicographe Pietro Fanfani (1815-1879). En 1890 la Biblioteca Angelica a acquis les manuscrits faisant partie de la riche bibliothèque privée de Fanfani.

Ang a été rédigé par une seule main, plutôt régulière. On ne remarque qu’une seule rature. Le manuscrit contient:

  1.   ff. 2r-84r: sous le titre ‘Nei fragmenti della Satira di Petronio Arbitro’ (‘dans les fragments de la satire de Pétrone Arbitre’), la traduction du Satyricon dans l’extension des excerpta longiora;
  2. ff. 84v-89r: la traduction de fragments et poèmes attribués à Pétrone;
  3. ff. 91v-111v: la traduction d’une anthologie de poèmes érotiques de différents auteurs latins; cette anthologie correspond au recueil intitulé Errores Venerii, souvent publié, à partir de 1587, en annexe du Satyricon.
Ang, f. 2r: incipit de la traduction italienne du Satyricon. La note en haut écrite au crayon (‘n. ingresso 3627 del 1890‘) enregistre Ang comme l’entrée numéro 3627 de la bibliothèque pour l’année 1890.
Ang ff. 91v-92r: incipit de la traduction de l’anthologie érotique ‘Errores Venerii’ sous le titre ‘Scherzi lascivi’ (‘Jeux lascifs’).

Citer ce billet: “Description du manuscrit italien et ses contenus”, par Corinna Onelli. Publié sur https://satyricon17.hypotheses.org, le 19 octobre 2018.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.